♦  Accueil   ♦  Le domaine   ♦  Le vignoble   ♦  Les vins   ♦  
  ♦  Nous situer   ♦  Nous Contacter   ♦   English



Domaine Château Macay

Les côtes de bourg s'étendent sur 3500 ha au relief composé de 3 principaux coteaux parallèles à la Garonne.

Château Macay se trouve sur le second, au coeur de l'aire d'appellation contrôlée.

Sur les coteaux escarpés les sols sont essentiellement, gravelo-argileux et le sous-sol de Macay est composé de calcaire marin à astéries fossilisées, créant ainsi un drainage naturel.

Les chais de Macay se trouvent sur le toit des côtes de Bourg, une vue extraordinaire au levant surplombe le vignoble, permet d'apprécier ce relief particulier.

Au nord, dominant la vallée de Samonac, Château Macay se caractérise par une partie du vignoble en cirque, mais surtout par ses chais imposants du 19ème au crépis rouge.

L'emplacement sur la commune lui a permis d'être baptisé par le deuxième nom de Château de Samonac.



Son histoire

Le nom de “Macay” vient du patronyme d'un officier écossais.
D'origine irlandaise, les “Mac cay” ont immigré vers l'Ecosse, après de multiples confrontations entre clans et surtout suite à de durs affrontements avec les Anglais, le clan se trouve disloqué, une partie va se réfugier au nord de l'Ecosse vers Ulapool où aujourd'hui siège encore la cour du clan, dont le nom s'est transformé en “Mac Kay ”.
D'autres individus sont partis beaucoup plus loin, en Australie, mais également en Amérique centrale, une petite communauté au Pays-Bas, d'autres profitant du conflit avec l'Angleterre désirent achever leur revanche.

La région Bordelaise se trouve être un lieu de prédilection, aux côtés des Français ils chasseront les Anglais d'Aquitaine.
A la fin de la guerre de cent ans, amoureux de la région, notre Ecossais avait décidé de fumer du tabac de Guyenne et de ne plus boire de Whisky et s'installa sur la commune de Samonac au coeur de l'appellation des Côtes de Bourg, à 30 Km de Bordeaux, sur la rive droite du fleuve Gironde.

Le nom “Mac kay” fût donné tout d'abord au lieu dit, puis au domaine viticole.
Après la révolution française l'orthographe s'est vue être modifiée en “Macaille” en premier lieu puis définitivement écrit en “Macay” au début 1800 par les propriétaires du château.

Le Château MACAY fût véritablement fondé par la famille Gagnerot en 1740.
L'essor économique de cette période conjugué avec le développement de la commercialisation des vins en barriques permirent d'instaurer une monoculture de vigne et de contribuer au développement du château.

Le domaine devint une véritable fourmilière de 7 métairies.
Tous les corps de métiers étaient présents à Macay.

La forge était le coeur de la propriété.
Chaque métayer était logé avec sa famille dans une maison possédant des dépendances (écuries, granges et hangars pour le matériel).
Ils étaient chargés de cultiver des parcelles de terre (labours, taille, façons culturales).
Afin d'être autonomes, tous les corps de métiers étaient présents sur le site de Macay, l'atelier bois, la forge formant ainsi un véritable village viticole.


L'eau courante (qui n'est apparue dans les campagnes qu'à partir de 1950) était alors présente grace à l'éolienne qui pompait l'eau du puits et la stockait dans un bassin au dessus de la Forge.
Huit cuves en bois étaient encastrées dans le plancher du cuvier.
Sur celui-ci un système de rails permettait de faire circuler une grue qui élèvait les douilles (grosses bastes en bois) et permettait d'alimenter les cuves de raisins préalablement foulés.
Ces mêmes rails faisaient circuler les wagonnets des cuves à la presse grâce à des aiguillages.


Dans le bâtiment juxtaposé au cuvier, on trouvait le chai à barriques où mille barriques étaient entreposées sur quatre étages. Les soutirages (pompage d'une barrique à l'autre pour séparer la lie) se faisaient avec le soufflet.
Une réserve d'eau naturelle, située à l'extérieur, parallèlement à la grande façade sud crépie de rouge, permettait, grâce au principe de capillarité, de maintenir à l'intérieur du bâtiment une hygrométrie optimale.
Vers les années 1870, le phylloxera viendra ravager les vignobles et mettre en difficulté toute l'économie.
Au début des années 1900, André LATOUCHE achètera château MACAY y ajoutant le vignoble qu'il possédait sur la commune de Mombrier. A la tête du domaine se succèderont son fils André puis ses petits-fils Eric et Bernard.


Début 2012, Hervé Descourvières et Frédérique, son épouse, deviennent les nouveaux propriétaires de Château Macay. Aidés de leur trois fils, ils s'investissent totalement afin que Château Macay, dont la réputation des vins dépassent déjà largement nos frontières, devienne une entreprise leader de l'appellation des Côtes de Bourg.

SCEA Château Macay - 33710 SAMONAC - FRANCE - tél.: +33 (0)5 57 68 41 50 - fax: +33 (0)5 57 68 35 23



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération.

SCEA Château Macay - 33710 SAMONAC - FRANCE - tél.: +33 (0)5 57 68 41 50 - fax: +33 (0)5 57 68 35 23
e-mail: info@macay.fr

- - Partenaires
CNIL N° (en cours d'enregistrement) - Mentions légales - Conditions Générales de Vente - ©ACMD